L'intrus

DSC04794Théophie aime beaucoup son accompagnante, Michelle, mais je crois qu'il est aussi très attaché à la psychologue-superviseuse, Stéphanie, qui dirige son projet personnel de développement.

C'est elle qu'il a rencontrée dès le diagnostic et c'est vrai que le contact avec notre fils a été simple et naturel. C'est une personne que nous aussi apprécions professionnellement et humainement.Elle vient très régulièrement à la maison et à chacune de ses visites, Théophile montre un enthousiasme qui fait plaisir à voir!

Lors de la dernière supervision, alors que Théophile jouait avec l'I-phone de son accompagnante, Stéphanie nous a annoncé qu'elle attendait un heureux évènement pour le mois de septembre prochain. Super nouvelle!

Enfin pas pour tout le monde... Théophile absorbé par un jeu sur le téléphone n'a pas entendu. Je l'interromps et lui demande s'il a fait attention à ce que venait de dire sa psychologue. Non, il n'a pas écouté! 

Stéphanie recommence et c'est le déclic chez Théo. Il jette un regard sombre: pour lui, c'est une évidence, cette nouvelle est loin d'être une bonne nouvelle !

Théophile marche beaucoup "à l"affect" et  donc il a une sensibilité à fleur de peau même s'il ne pleure pas plus qu'un autre enfant de son âge. Mais il est facilement très malheureux. Et là, c'est le cas!

Alors Stéphanie lui assure que très bientôt elle reviendra et continuera à s'occuper de lui. Ouf, il semble avoir compris que l'absence de Stéphanie ne sera pas définitive. Que se passe-t-il dans sa tête? Peur du changement ou petite crise de jalousie?

Une des caractéristiques la plus évidente de son TED est la résistance aux changements. Pour tout, il faut le préparer, négocier pour qu'il accepte que la plus petite chose change dans son existence. Même si nous nous adaptons volontiers, nous avons toujours deux possibilités: soit aller dans son sens au risque de devenir un peu "plan-plan" dans notre quotidien (quelquefois, c'est un peu ça!) ou le brusquer sans générer un trouble du comportement... Pas toujours simple!

Il a gagné en souplesse mais dans son cas le terme de souplesse est tout relatif...

Là, il s'est repris, a montré bonne figure et a demandé à la psy si le bébé allait sortir "par les fesses"? La grossesse et la naissance sont des sujets qui l'intéressent beaucoup, nous en avons déjà pas mal parlé mais les mots lui font trop souvent défaut. Il y a du boulot, là encore!!!

Bien sûr, pendant quelques mois, une superviseuse-remplaçante viendra prendre le relais mais il nous faudra bien le préparer pour ne pas l'entendre dire: "Je n'aime pas une telle, je veux pas travailler avec elle".

Pourvu que son accompagnante Michelle n'ait pas l'idée d'avoir un bébé trop rapidement...

Cela ferait pas mal de changements pour lui et ça, il ne sait pas bien gérer!

Depuis cette nouvelle, il n'oublie pas de demander régulièrement des nouvelles de Stéphanie à Michelle. C'est mignon mais ça prouve aussi que ça le travaille.

Je pense que nous allons faire un panneau parlant de tout ce qui tourne autour de la naissance sur un mode un peu humoristique et nous laisserons un petit cadre vierge pour y coller la photo du bébé de Stéphanie (puisqu'elle a assuré qu'elle enverrait un cliché à la maison).

Je vous le montrerai lorsqu'il l'aura terminé!

LaMaman